Skip to navigation Skip to content Skip to footer

APERÇU : Les Gee-Gees en bonne forme avant la 50e Match Panda

match panda football université d'ottawa

La plus importante fin de semaine de football de l'année nous attend, alors que les Gee-Gees de l'Université d'Ottawa et les Ravens de Carleton en sont à leurs derniers préparatifs en vue du Match Panda. La rencontre très attendue entre les rivaux cohabitants la même ville aura lieu samedi à 1 h à la Place TD.

Une foule de plus de 24 000 spectateurs se rendra à la Place TD pour assister à l'une des plus intenses rivalités de football de l'U SPORTS. Il s'agit du 50e Match Panda, et Ottawa détient une fiche cumulative de 32-17.

Les personnes qui n'ont pas réussi à se procurer des billets peuvent regarder le match en direct sur CHCH ou OUA.tv ou écouter en direct sur TSN 1200.

« Nos gars sont très excités à l'idée de jouer. Nous voulons nous imposer contre eux, » dit l'entraîneur-chef des Gee-Gees Jamie Barresi. « Ils sont une bonne équipe, mais nous avons hâte de commencer. »

Les deux équipes sont en bonne forme à l'approche du match. Ottawa a remporté trois matchs d'affilée, incluant une performance offensive explosive 42-16 contre York la semaine dernière. Carleton a remporté quatre matchs consécutifs, mais a cédé 65 points lors de ses deux derniers matchs. 

Un des Gee-Gee qui est bien familier avec le Match Panda est Kalem Beaver. Capitaine pour l'Université d'Ottawa, le demi inséré a marqué deux fois l'an dernier et est une menace constante en tant que receveur et retourneur.

Bryce Vieira espère trouver du succès dans son dernier Match Panda. Le joueur de cinquième année a obtenu 124 verges à la course en 2017. Il joue principalement le rôle de receveur cette saison et donnera au Ravens de la misère pendant tout le match. 

Ce n'est pas la première fois que le quart-arrière partant Sawyer Buettner joue sur une grande scène. Alors qu'il jouait pour le Thunder de Regina de la LCFJ, Buettner jouait dans le Stade Mosaic qui pouvait accueillir plus de 33 000 spectateurs. En 2015, il a mené l'équipe canadienne à une victoire contre les États-Unis dans l'International Bowl au stade AT&T qui pouvait accueillir 80 000 spectateurs.

Le Match Panda 2018 sera cependant le plus intense, avec une foule passionnée de plus de 24 000 personnes. Le pivot de première année impressionne depuis qu'il est devenu le quart-arrière partant et n'a pas encore lancé d'interception dans sa carrière comme Gee-Gee.

 « Même chez nous, en Saskatchewan, nous connaissions le Match Panda et son importance, » a dit Buettner. « Maintenant, avoir la chance de participer et de jouer sera très, très excitant. Nous avons très hâte comme équipe ».

La défensive d'Ottawa a été solide cette saison, ne concédant que 76 points en quatre matchs, bon pour le deuxième rang dans la conférence. Les vétérans Jamie Harry, Cody Cranston, Thomas Carrier et le reste de la défense ont soif de remporter le premier Match Panda pour les Gee-Gees depuis 2013. 

« Tous les vétérans savent que nous avons perdu dans les quelques dernières années », a dit Harry, qui disputera son dernier Match Panda avant de commencer sa carrière dans la LCF l'an prochain. « Comme c'est mon dernier, je sais que je dois être prêt et il faut que les gars soient prêts. Si on joue comme qu'on sait on est capable de le faire, je sais qu'on gagnera ». 

Bien que les Ravens aient gagné pendant quatre ans d'affilée, trois de ces victoires étaient à déconseiller aux cardiaques. Pas besoin de chercher plus loin que la victoire en double prolongation pour Carleton l'an dernier, qui a vu Lewis Ward réussir un placement pour égaliser la marque à la toute fin du quatrième quart. 

C'est seulement la deuxième fois depuis la reprise des Matchs Panda en 2013 que les deux équipes sont classées à l'échelle nationale par U SPORTS (Carleton est présentement au cinquième rang, l'Université d'Ottawa est au neuvième rang). C'est aussi la deuxième fois que les Ravens (4-1) et les Gee-Gees commencent le match avec plus de victoires que de défaites.

Avec quelques surprises dans les SUO toujours imprévisibles plus tôt cette saison, Carleton et Ottawa se retrouvent en deuxième et troisième place respectivement dans la conférence. Une victoire dans le Match Panda pourrait être cruciale pour assurer une partie éliminatoire à domicile et un laissez-passer en première ronde.