Skip to navigation Skip to content Skip to footer

SOUPER TOUCHDOWN, PROFIL DE NOUVEAU MEMBRE : Mike Sheridan

Mike Sheridan plaque un jouer de Guelph

Dans la perspective du souper Touchdown de 2019 des Gee-Gees, l'Université d'Ottawa, avec la collaboration et l'appui de l'Association des anciens de Gee-Gees Football de 1881, est heureuse de présenter chacun des nouveaux membres de son Temple de la renommée du football. Mike Sheridan a été nommé meilleur secondeur canadien pour l'Université d'Ottawa, et a joué de 2003 à 2007, remportant la coupe Yates de 2006. 

« Nous étions la dernière ligne de défense de l'équipe, » déclare Mike, le premier joueur de la ligne défensive de 2006 qui entre au Temple de la renommée des Gee-Gees. « Comme dirait l'entraîneur Laramee, notre grandeur était la somme de nos forces conjuguées. Et moi j'avais la chance de faire partie de l'équipe. »

Mike a choisi l'Université d'Ottawa parce qu'il voulait obtenir un diplôme tout en pratiquant un sport compétitif. Lorsque les Nickelback lui ont fait une offre, le natif de Mississauga (Ontario) s'est engagé et s'est joint à ce qui allait devenir la meilleure ligne défensive du pays. En 2006, les Gee-Gees n'ont encaissé que 12,1 points par match et en 2007, ils étaient de nouveau chefs de file au niveau national.

Pour Danny Laramee, coordinateur de la défense, Mike était un athlète de grand calibre. Le joueur, qu'il appelle « Couteau de l'armée suisse », était en première ligne pendant les cinq saisons où il a joué pour les Gris et Grenat, et il a été sélectionné comme meilleur joueur de la défense dès la deuxième saison. « Mike occupe une place spéciale dans mon cœur pour son travail ardu, son désintéressement et son apport considérable à notre programme » se souvient Laramee. « Chaque samedi, Mike était prêt à faire plier son rival, à exécuter notre plan de match et à encourager ses coéquipiers. » 

« Il est difficile de dire comment nous sommes passés de débutants en 2003 à champions de la Coupe Yates en 2006, mais tous les indices désignent nos entraîneurs de l'époque et aux types de joueurs qu'ils recrutaient, » explique Mike. « Il est difficile de dire s'ils sélectionnaient des individus semblables, ou s'ils nous avaient passés dans un moule. Pour ma part, j'imagine qu'il s'agit d'une combinaison des deux, la réalité étant que nous visions résolument l'excellence. Plus qu'un objectif, l'excellence était une attente. »

 « Dès le premier jour, le mot d'ordre était « Fais ce que tu as à faire ou débarque », et voilà pourquoi nous avons gagné des matchs de football, » continue Mike. Quand Mike était joueur titulaire, Ottawa affichait un score de 29-11 pendant la saison régulière, jusqu'à sa défaite record de 8-0 en 2007. « L'entraîneur Laramee nous a enseigné les principes fondamentaux de la défense en équipe, de sorte que nous nous préparions avec acharnement, nous visions la victoire sans nous embarrasser de prétextes. Personne ne jouait pour lui-même, nous jouions les uns pour les autres. »

Mike se souvient clairement de la Coupe Yates de 2006. La défense d'Ottawa a totalement démoli Laurier à la deuxième mi-temps, pendant que l'offensive pédalait vers une victoire de 32-14. « Pour moi, la confiance a été le point culminant de ce match, » dit-il. « Personne n'était nerveux, tout le monde était concentré, et tout semblait facile. » 

2007 est l'année où Mike a été consacré meilleur joueur du Canada. Il a mené l'équipe avec 33 plaqués, un retour d'interception et un retour d'échappé. Il s'est fait une réputation dans tout le pays grâce à un sac classique contre McMaster, donc l'écho est parvenu jusqu'au TSN (chaîne de télévision sportive). Cette reconnaissance nationale qu'il a obtenue pendant sa saison séniore témoigne de sa passion pour la position qui l'a amené à l'Université d'Ottawa.

« Peut-être que le plus grand héritage que laisse Mike Sheridan est le fait qu'il a été sélectionné dans l'équipe étoile du Canada, » fait remarquer celui qui a été son coéquipier pendant cinq ans et est comme lui membre du Temple de la renommée, Kevin Kelly. « Mike était le seul secondeur sélectionné sans avoir joué comme secondeur au centre. Dans la majorité des équipes, le secondeur au centre est le plaqueur de tête et la plupart du temps il tombe rarement sur un secondeur extérieur dans la zone de plaquage. Pourtant, Mike a mis la position de secondeur sous les projecteurs à titre d'étoile canadienne. »

« Chaque année, depuis 2007, deux secondeurs sont sélectionnés pour l'équipe étoile canadienne. En un mot, Mike a non seulement changé la position de secondeur pour toujours mais a aussi suscité une reconnaissance envers tous ceux qui l'ont occupée après lui. L'impact et l'héritage laissés par Mike peuvent passer inaperçus, mais chaque footballeur qui joue comme secondeur, où qu'il soit au Canada, doit la reconnaissance de sa position à Mike, » conclut Kelly.

Son diplôme en finances en poche, Mike a d'abord effectué un passage à Combine LCF avant de lancer sa carrière d'entrepreneur. « Le football m'a appris la satisfaction différée, et c'est le plus grand cadeau qu'il m'ait fait, tant sur le plan professionnel que personnel. On ne devient pas champion du jour au lendemain, mais au bout d'une quête incessante. Et c'est cette quête, parfois douloureuse, qui rend la récompense si grande. »

Douze ans après son dernier match, la réputation de Mike comme conseiller en nutrition et entraîneur n'est plus à faire. « J'ai une profonde gratitude envers les entraîneurs pour tous les sacrifices qu'ils ont consentis durant mon séjour à Ottawa. Avec l'âge, et au regard de mes responsabilités dans la vraie vie, cette gratitude s'agrandit et je réalise que j'ai vécu une expérience exraordinaire. » 

Le souper Touchdown permet de replonger dans le passé avec un regard neuf. « Le meilleur du souper Touchdown, c'est de retrouver vos anciens coéquipiers qui vécurent heureux, eurent un super emploi, une masse adipeuse remarquable et beaucoup d'enfants… puis d'en jaser comme si c'était hier, » affirme Sheridan.

« Grâce au football universitaire, nous avons créé un lien qu'il est difficile à expliquer, mais que quiconque a vécu cette expérience peut facilement comprendre. »

 

Mike Sheridan a été un joueur titulaire des Gee-Gees pendant cinq ans. Grâce à son éthique professionnelle sur le terrain et dans la vie, il a patiemment mené ses coéquipiers à la victoire lors de la Coupe Yates et à une saison régulière sans défaite dans ses dernières saisons. En 2007, Mike a été sélectionné dans l'équipe étoile après une saison régulière où il a cumulé 25 plaqués solos, 6 plaqués assistés, 2 sacs du quart et une interception comme secondeur. Sa préparation et sa minutie en font un bel exemple pour tous ses coéquipiers. Il est la preuve vivante que tout le travail sur le terrain, au gymnase ou pendant l'analyse de vidéos n'est que la moitié du parcours d'un étudiant-athlète. Mike est diplômé en finance et, après un parcours réussi comme vendeur dans de grandes entreprises, il est devenu entrepreneur. Il est maintenant un auteur à succès et un célèbre entraîneur et conseiller en nutrition.