Skip to navigation Skip to content Skip to footer

Temple de la renommée du football : ces Gee-Gees de 1960 qui ont fait époque

Photo d'Úquipe de football des Gee-Gees, 1960.

La saison 1960 marque un tournant historique pour l'équipe de football des Gee-Gees. Cette année-là, elle renoue avec une tradition gagnante, qui va perdurer des décennies. Une dynastie voit le jour.

La formation de 1960 est la première évoluant sous l'égide de Matt Anthony à ne subir aucune défaite en saison régulière, le Gris et Grenat cumulant une fiche de 7-0 au sein de la Conférence de football interuniversitaire de l'Ontario. En finale, au parc Lansdowne, l'équipe vainc ensuite Loyola au score de 49-13, pour être sacrée championne de l'Association athlétique interuniversitaire Ottawa–Saint-Laurent.

Au total, les Gee-Gees surclassent leurs adversaires 259 à 78 en saison, avant de se rendre à Halifax pour le tournoi de l'Atlantic Bowl.

L'équipe, qui a terminé deuxième l'année précédente, est donnée favorite de l'Association Ottawa–Saint-Laurent. Elle compte à nouveau dans ses rangs Bill McIntyre, étudiant en médecine et champion marqueur en 1959, ainsi que Brien Benoit, considéré comme le meilleur joueur de ligne de la ligue.

Les deux hommes sont d'Ottawa; l'équipe est d'ailleurs majoritairement formée de diplômés des écoles secondaires Lisgar, Fisher, St Pat's et Glebe et de celle rattachée à l'Université d'Ottawa. Aux gars du coin s'ajoutent Glenn Robinson, originaire d'Arnprior, Earl Blackadder, de Cornwall, et Dick Barch, des États-Unis.

« Lorsqu'un joueur se plaignait d'une blessure, l'entraîneur Anthony l'invitait à courir deux tours de piste pour chasser la douleur. Peu orthodoxe d'un point de vue thérapeutique, cette pratique révèle combien l'équipe était dure », se remémore M. Benoit.

« J'ai vécu des années mémorables au sein des Gee-Gees, l'année 1960 en particulier », raconte Ron Verrall. « L'équipe misait sur des joueurs talentueux, et le groupe d'entraîneurs visait les plus hauts sommets cette année-là. » 

Alors que les victoires s'accumulent, Matt Anthony fait de son chapeau en feutre son porte-bonheur, qu'il conserve jalousement jusqu'à l'Atlantic Bowl. Les joueurs l'affublent par conséquent du sobriquet « Matt the Hat » en référence à son couvre-chef.

Dans un rapport de dépistage adressé aux journalistes en prélude à l'Atlantic Bowl, Don Loney, entraîneur de St FX et ancien coéquipier de Matt Anthony avec les Rough Riders d'Ottawa, affirme que les Gee-Gees forment une « équipe imposante – plus que la sienne –, et coriace. »

Par une belle journée ensoleillée, dans un stade bondé (le Wanderers Grounds d'Halifax) réunissant 5 000 spectateurs, Ottawa mène de 6-0 à la mi-temps de l'Atlantic Bowl, mais est réduite au silence lors des deux derniers quarts, puis s'incline.

En tant que champions de l'Association Ottawa–Saint-Laurent, les Gee-Gees sont invités au dîner hommage soulignant la conquête de la Coupe Grey des Rough Riders, auquel assiste également le premier ministre Diefenbaker. Une foule de plus de 2 600 personnes les acclame lorsqu'on les présente au Colisée.

 

Résultats des matchs de 1960 :

V 29-19 c. McMaster au parc Lansdowne, 1er oct. – Touchés : Pete Barnabe (2 passes d'Earl Hendy), Earl Blackadder, Bill McIntyre

V 28-6 à Waterloo, 8 oct. – Touchés : McIntyre (3), Barnabe (réception d'une passe de 70 verges de Rick Charbonneau)

V c. Carleton, 15 oct. – Touchés : McIntyre (3), Pete Barnabe

V 27-13 au CMR, 22 oct. – Touchés : Bill Hendy, McIntyre, Tony Malloy, Earl Blackadder

V 15-2 à Guelph (OAC), 29 oct. – Touchés : Blackadder (2)

V 34-18 c. Carleton, 5 nov. – Touchés : McIntyre (2), Blackadder, Glenn Robinson, Rick Carbonneau (retour d'interception de 90 verges)

V 49-1 c. le CRM, 12 nov. – Touchés : Barnabe (2), McIntyre, Hendy, Malloy, Blackadder, Robinson

V 49-13 c. Loyola (Championnat de l'OSLAA)

D 6-21 à St FX (Atlantic Bowl) – deux placements de Don Myles

Photo de l'équipe de football, 1960  

Alignement :

Bill Auger, Dave Preston, Ward Adams, André Primeau, Bob McEvoy, Bill Hendy, Guy Duford, Dick Barch, Avrum Smith, Rich Hutchings, Paul Benoit, Dennis Lynch, Bill McIntyre, Pete Barnabe, André Cadieux, Glen Robinson, Ron Verrall, Len Shore, Jim Allen, Tony Malloy, John Thompson, Pete Radley, Brien Benoit, Pete Benoit, Paul Desjardins, Rick Carbonneau, Earl Blackadder, Mike Ninninger, Don Myles, John Bonhomme, Tom Kritsch.

Personnel entraîneur et soignant :

Matt Anthony (entraîneur-chef), Fred Kijeck (entraîneur adjoint), André Cousineau (gérant), Fern St. Pierre (gérant adjoint), F. Clouthier (gérant adjoint), Jack Park (soigneur).