Skip to navigation Skip to content Skip to footer

Temple de la renommée du football : la trajectoire des Gee-Gees de 1980

Deux photos noir et blanc aux joueurs de football.

C'est à coup de victoires à l'arracher et de stoïques jeux défensifs que l'équipe de football des Gee-Gees de 1980 s'est taillé une place aux championnats canadiens.

« Notre équipe a gagné en maturité et s'est améliorée tout au long de la saison 1980. De grands leaders en ont émergé, prêts à réaliser leurs rêves », affirme Cam Innes, nommé entraîneur de l'année U SPORTS de 1980 pour avoir renoué avec la victoire à l'Atlantic Bowl et qualifié l'Université d'Ottawa en vue de la Coupe Vanier.

Les Gee-Gees de 1980 ont remporté le championnat inaugural de la Coupe Dunsmore (LFUQ), supplantant Queen's 13 à 12 au parc Lansdowne, pour ensuite triompher d'Acadia 28 à 8 à l'Atlantic Bowl. Avec leur fiche de 6-1 en saison régulière, ils ont enregistré les meilleures statistiques défensives de la ligue en n'accordant que 11,6 points par partie.

L'équipe, qui s'est hissée au troisième rang national tôt dans la saison (dès le 26 septembre), a fini par être connue pour son jeu par mauvais temps. Presque toutes ses parties régulières se sont disputées sous la pluie; la finale de la ligue s'est jouée sur un sol glacé, et la demi-finale nationale, sur un terrain exceptionnellement boueux. Peu importe le soleil, le talent, lui, a su briller : dix joueurs ont fait partie des équipes d'étoiles de la ligue, dont Rick Zmich (joueur le plus utile) comme quart-arrière, et Boyd Young (lauréat du Prix J.P.-Metras.), à la ligne défensive.

Joel Baldwin s'est illustré au premier rang de la ligue en recevant 30 passes, tandis que Mike Giftopoulos a réalisé 98 gains au sol pour un total de 472 verges (deuxième de la ligue). Rick Zmich a dominé la ligue avec 89 passes réussies sur 146 tentatives (60,9 %), dont cinq passes de touchés; il a partagé son rôle de quart-arrière avec le polyvalent Yvan Granger vers la fin de la saison, y compris pendant les éliminatoires.

« On parle beaucoup de concentration et d'autodiscipline », avait avoué l'entraîneur Innes à la mi-saison pour expliquer le succès de l'équipe. Avant la Coupe Vanier, il ajoutait : « Nous avons une formation offensive explosive et fiable, une défense redoutable et de solides bottés. »

Aujourd'hui, alors que l'équipe fait son entrée au Temple de la renommée du football des Gee-Gees, l'entraîneur explique que « la trajectoire vers le championnat de 1980 s'était réellement amorcée en 1978. Avec d'excellents entraîneurs adjoints, du personnel soignant fabuleux et dévoué, et la confiance de nos vétérans et de nos nouveaux joueurs, nous avons cru en nos chances de retourner au championnat national. »

« Les efforts déployés en 1978 et 1979 ont mis la table pour la saison qui suivrait », ajoute-t-il.

Giulio Petrilli, nommé dans l'équipe d'étoiles de la LFUQ de 1980 à titre de garde, est l'un de ceux qui a mis les bouchées doubles pendant les deux saisons précédant le championnat.

« J'ai quitté le programme des ligues urbaines de Montréal pour me joindre aux Gee-Gees en 1978, et j'ai tout de suite compris la tradition et les attentes, évoque-t-il. Le personnel d'entraînement était fiable et le talent de mes coéquipiers sautait tout de suite aux yeux. »

« On est devenus une deuxième famille, et on a grandi en se faisant mutuellement confiance. J'ai gardé le contact avec mes coéquipiers au fil des ans, et la camaraderie demeure palpable. Notre réussite tenait à cette chimie. »

C'est à Giulio Petrilli et ses compatriotes de la ligne offensive que les Gee-Gees doivent leur victoire à l'Atlantic Bowl, où ils ont réalisé des gains de près de 250 verges dans la boue. « Plaquage après plaquage, ils nous ont carrément passé dessus », se rappelle l'entraîneur-chef d'Acadia, John Huard, à propos de Dave Upton (bloqueur), Warner Miles (bloqueur), Petrilli (garde), Brent Walker (garde) et Mike Reid (centre).

Andy Katz, le botteur des Gee-Gees, a réalisé deux bottés de précision pendant l'Atlantic Bowl, en plus de donner à l'équipe la victoire contre McGill, Queen's et Condordia grâce à des simples. Il a marqué 38 points en saison régulière (deuxième rang de la conférence) en réalisant 10 bottés de précision, 13 conversions et 7 simples. 

 

Résultats des matchs de 1980

V 21–11 @ Queen's, 13 septembre – touchés : Rick Zmich, Brock Bundy

V 14-7 @ Carleton, 20 septembre – touchés : Joel Baldwin (passe de 10 verges de Zmich), Tom McMullen (passe de Zmich)

V 24-7 @ Bishop's, 27 septembre – touchés : Mike Giftopoulos (2), Bundy

V 16-8 c. McGill @ Carleton, 4 octobre – touché : Giftopoulos

V 10-9 c. Queen's @ Carleton, 13 octobre – touché : Zmich

D 21-30 c. Carleton @ Lansdowne (Panda), 20 octobre – touchés : Robin Stafford (botté bloqué et récupération du ballon), Kevin McAllister, Burns (passe de Zmich)

V 10-9 @ Concordia, 27 octobre – touché : Burns (sur passe de 18 verges)

Matchs d'après-saison

V 22-10 c. Bishop's @ Lansdowne, 1er novembre – touchés : Giftopoulos (2)

V 13-12 c. Queen's @ Lansdowne (Coupe Dunsmore), 9 novembre – touché : Burns (passe de 47 verges de Zmich)

V 28-8 c. Acadia @ Halifax (Atlantic Bowl), 22 novembre – touchés : Giftopoulos, Bundy, Burns (passe de 17 verges de Granger)

D 21-40 c. Alberta @ Stade Varsity, Toronto (Coupe Vanier) – touchés : Burns (passe de 34 verges de Granger), Granger, Paul McLaughlin (passe de 18 verges de Granger) 

 

Équipe d'étoiles de la LFUQ 1980 : 10

Joel Baldwin (demi inséré, choix unanime, premier de la ligue avec 30 réceptions), Rich Zmich (deuxième rang avec 89/146 passes réussies, 1029 verges, 5 touchés, 1 interception), Mike Reid (centre), Gulio Petrelli (garde), Mike Giftopoulos (demi offensif), Don Burns (receveur éloigné), Andy Katz (botteur de précision), Boyd Young (joueur de ligne défensive), Keevin Louks (secondeur), Mike Gallagher (demi défensif), Peter Huber (demi défensif)

Composition de l'équipe

no 11 Yvan Granger (QA), no 12 Brian Towers (DD), no 13 Rick Zmich (QA), no 15 Winston Beausoleil (DD), no 16 Dan Wolfenden (DD), no 17 Peter Pleckaitis (DD), no 18 Don Burns (REC), no 20 Mike Gallagher (DD), no 21 Peter Huber (DD), no 22 Mike Giftopoulos (D), no 23 Joel Baldwin (DI), no 24 Rob Tallyhoe (S), no 25 Paul McLaughlin (AE), no 30 Jim Iafelice (S), no 31 Chris Spratt (FL), no 32 Kevin McAllister (D), no 35 Brock Bundy (CA), no 40 Robin Stafford (S), no 41 Paul Timler (S), no 44 Mike Reid (C), no 45 Bernie Jolette (S), no 50 Brent Walker (BL), no 51 Keevin Loucks (S), no 52 Gulio Petrilli (GO), no 55 Brian Mullally (S), no 59 Nick Georgitsos (P), no 60 Dave Upton (B), no 61 Boyd Young (P), no 62 Guy Labine (BL), no 65 Warner Miles (BL), no 66 John Hennessy (BL), no 70 Doug Brown (DI), no 71 Andy Katz (B), no 72 Jim Redfearn (AD), no 73 Andre Laroque (AD), no 75 Craig Walker (AR), no 77 Dave Pagnutti (AD)

Personnel entraîneur et soignant

Cam Innes (entraîneur-chef), Jim Clark (coordonnateur défensif), Jim Colton (coordonnateur offensif), Julian Hanlon, Hugh Gallagher, Conrad Kozak, Jamie Barresi

Statistiques de la LFUQ – saison régulière 1980 | Statistiques des Gee-Gees | Photos