Skip to navigation Skip to content Skip to footer

RÉSUMÉ : Les Gee-Gees remportent le 52e match Panda à l’arraché

Photo : Greg Kolz.
Photo : Greg Kolz.

Samedi après-midi, Campbell Fair a réalisé le botté parfait pour permettre à son équipe d'enlever un match fertile en rebondissements. 

Avec exactement une minute à écouler au 52e match Panda, le botteur de troisième année a réussi un placement de 45 verges, donnant ainsi la victoire aux Gee-Gees par la marque de 19-17 et semant l'hystérie dans une salle comble de 15 000 personnes à la Place TD.

« C'est sans contredit le plus grand moment de ma carrière », assure Campbell Fair, étudiant de la Faculté des arts. Au moment de faire mon botté, j'étais tout seul dans mon monde. Je suis fier. » 

« Ma petite voix d'entraîneur de la LCF me disait qu'on ne gagne généralement pas avec un différentiel de revirements de moins trois, mais la magie du match Panda a opéré », analyse l'entraîneur Marcel Bellefeuille. C'était très beau d'aller chercher la victoire pour Francis Perron. Toute l'équipe jouait pour lui aujourd'hui. »

Ce sont les Ravens qui ont ouvert la marque avec un touché, mais les Gee-Gees ont dominé en offensive le reste de la première demie. Campbell Fair a réussi le premier de ses trois placements du match. Ce faisant, le footballeur de Carrying Place, en Ontario, inscrivait un point à un troisième match Panda consécutif.

Au milieu du deuxième quart, Ben Maracle a rejoint Tristin Park par une longue passe. Le receveur de quatrième année a ensuite filé vers la zone des buts pour inscrire un touché sur une superbe course de 64 verges. 

À la mi-temps, le score était de 12-7, puis Ottawa a accru son avance avec un placement au troisième quart.

Après un simple réussi par les Gee-Gees, l'offensive de Carleton a retrouvé ses repères. Des échappés consécutifs des unités spéciales ont positionné les Ravens avantageusement sur le terrain, et ils n'ont pas raté l'occasion de marquer un touché et un placement.

Avec moins de deux minutes à jouer, Ottawa a repris possession du ballon, et le quart-arrière Matt Mahler a ramené l'équipe à portée de placement. Au troisième essai à la ligne de 45 verges des Ravens, Campbell Fair a dû tenter le plus long placement de sa carrière. 

Ni les conditions humides et venteuses ni ses quatre tentatives infructueuses au match Panda de 2019 n'ont semé le doute chez Campbell Fair aujourd'hui, alors qu'il a réussi le placement victorieux de 45 verges pour permettre aux Gee-Gees de mettre la main sur Pedro le Panda une troisième fois de suite.

« J'essayais de ne penser qu'à la mécanique, de m'en tenir aux bases et de placer mon pied au bon endroit sur le ballon », explique Campbell Fair. « Le botteur doit être le joueur le plus calme sur le terrain en tout temps. » 

Le quart des Gee-Gees, Ben Maracle, a accumulé 198 verges par la passe, long touché compris, avant de céder sa place en raison d'une blessure. Matt Mahler a pris la relève et a ajouté 50 verges par la passe. Jean-Paul Cimankinda a été le demi offensif le plus occupé, enregistrant un total de 133 verges au sol.

Les Gee-Gees sont parvenus à neutraliser le quart des Ravens, Reid Vankoughnett, à quatre reprises, et celui-ci a dû se contenter de 43 verges par la passe. 

Les Gee-Gees savourent ainsi leur première victoire de la saison, et disputeront le reste de leur saison régulière à la Place TD. Ils recevront les Lions de l'Université York le samedi 9 octobre, à 17 h.