Skip to navigation Skip to content Skip to footer

RÉSUMÉ : Les Gee-Gees s'inclinent en tirs de barrage à la Classique Colonel By

Un joueur des Gee-Gees sur la glace.
Greg Mason

Pour l'équipe de hockey masculin de l'Universitéd'Ottawa , une deuxième victoire consécutive à la Classique Colonel By semblait assurée alors qu'il ne restait que 90 secondes au temps réglementaire.

Ottawa avait un point d'avance et a renversé les Ravens de l'Université Carleton à la ligne bleu au moment où ils retiraient leur gardien. Un long tir de 100 pieds n'a pas trouvé le filet ouvert, et un plongeon de François Brassard a empêché un rebond juste au bon moment.

Le Gris et Grenat fut secoué par cette opportunité. Lors de la mise au jeu suivante, Carleton a surgi, leur permettant d'égaler le score en quelques secondes et de repartir avec la victoire en prolongation.

« Lorsqu'on a un avantage de deux buts et encore 5 minutes à jouer, on fait habituellement profil bas et on finit la partie », a commenté l'entraîneur-chef Patrick Grandmaître après la partie. « C'est le hockey. On ne peut pas toujours s'attendre à bien s'en sortir. Ils sont une bonne équipe et ils méritent cette victoire. C'était une bonne partie intense. »

On a vu un duel avec Brassard affrontant Anthony Brodeur lors de l'ouverture de la Classique Colonel By. Ce dernier a d'ailleurs donné sa meilleure performance de la saison jusqu'à maintenant.

Brodeur s'est démarqué au milieu de la partie quand, lors d'une faute défensive menant à une échappée en infériorité numérique, il s'est étiré au bout de la zone de but avec son cuiret a fait un arrêt digne du temple de la renommée.

Finalement, Ottawa a captivé la foule en plein milieu de la partie quand Kevin Domingue a foncé vers le but et s'est frayé un chemin entre deux joueurs des Ravens avant de mettre la rondelle au fond du filet.

Peu après, Marc Beckstead est sorti de la surface et a dirigé une passe à Quinn O'Brien qui, fonçant, a tiré son propre rebond pour doubler l'avance.

Au milieu de la troisième période, un bon jeu et but de Cody Drover a semblé permettre à Ottawa d'assurer son contrôle de la partie, mais Carleton s'est battu avec une paire.

En prolongation, les Ravens ont fait pression. Brodeur est demeuré au niveau de sa tâche et a réussi plusieurs arrêts importants.
Dans ce moment déterminant, une paire de buts de Carleton a demandé à Jean-François Plante une solution pour rester dans la course. Au soulagement des fans de Carleton, le vétéran a trébuché dans sa première tentative. Il s'est cependant repris rapidement et a surpris la foule avec un but gardant les espoirs d'Ottawa.

Un arrêt de Brodeur a donné Yvan Mongo l'opportunité de tenter une nouvelle fois, mais la recrue s'est faite contrer dans sa tentative d'assurer une victoire à Carleton.

Malgré la défaite, Ottawa domine toujours l'est des SUO avec une fiche 9-0-2 et demeure une des deux équipes du pays à ne pas avoir encore perdu en temps réglementaire.

Ottawa se tourne vers le futur afin de revenir en force à domicile contre les Stingers de l'Université Concordia lors de la première rencontre de cette saison entre ces rivaux.

« C'est difficile d'être super positif pour demain, ajoute Grandmaître, mais nous nous reprendront demain, " On doit seulement remonter sur nos chevaux et jouer à notre façon." »

--- Cameron Penney