Skip to navigation Skip to content Skip to footer

PORTRAIT D’UNE RECRUE : Nick Mattinen, repêché par les Maple Leafs, s’engage auprès du hockey masculin des Gee-Gees

Photo : Nick Mattinen
Photo : Ian Goodall.

À l'approche de la saison 2019-2020, l'équipe de hockey masculin des Gee-Gees de l'Université d'Ottawa accueille Nick Mattinen, un natif d'Ottawa doté de compétences et d'une expérience professionnelle.

Avec 1 m 198, Nick fait figure de géant dans l'alignement des Gee-Gee. Sa puissance sur la glace intimide ses adversaires, et de ce fait il domine la patinoire d'un bout à l'autre.

« J'aime m'occuper de ma zone défensive. En première passe, je n'ai rien à craindre et j'en suis fier, alors si j'ai l'occasion de me lancer, je n'hésite pas, » explique Nick. « J'utilise mon tir comme une arme pour que la rondelle fonce vers le filet, afin d'obtenir un entre-deux ou un rebond. »

Selon l'entraîneur adjoint Brent Sullivan, Nick est le type de joueur que recherche l'équipe, soit quelqu'un qui joue avec rythme.

« C'est avantageux d'avoir un gars aussi doué dans cette carrure, » ajoute-t-il.

Nick a grandi à Orléans (Ontario), et a été formé au hockey au sein des Wild de l'Est de l'Ontario. Il est ensuite passé au niveau Junior A avec les Grads de Cumberland.

Sa carrière de quatre ans dans la LHO lui a permis de jouer à London, Flint, Hamilton et Oshawa. Il a remporté le championnat de la LHO en 2016, celui de Hamilton en 2018, et il a participé à quatre matchs de la Coupe Memorial 2018.

Nick affirme que son désir de continuer à jouer au hockey a été un facteur déterminant dans son engagement auprès de l'Université d'Ottawa.

« J'ai trouvé difficile de déménager à 16 ou 17 ans et d'être loin de sa famille et ses amis » précise-t-il. « Avoir l'occasion de revenir dans ma ville natale, près de ma famille et de mes amis tout en continuant à jouer à ce sport que j'aime a été déterminant. »

Nick prévoit étudier en sciences de l'activité physique.

« Nick a déjà suivi plusieurs cours universitaires, et il a des objectifs bien établis pour son diplôme et sa carrière, » ajoute Sullivan.

Repêché par les Maple Leafs de Toronto en 2016, Nick a participé à des camps de développement avec Anthony Brodeur, le gardien de but invité et actuel des Gee-Gees. Nick a encore participé au camp de développement et au camp des recrues des Maple Leafs en 2017, et a participé au camp des recrues des Sénateurs d'Ottawa en 2018.

En début de la période hors saison, il a participé au camp de développement 2019 des Stars' de Dallas, et il y retournera plus tard ce mois-ci à leur camp des recrues.

« Il est passé par le repêchage, les camps de développement, et il a fréquenté les pros. Il se conduit comme un professionnel, et ça impressionne aux vestiaires, » déclare Sullivan.

De son expérience auprès de la LNH, Nick garde surtout l'amélioration de son sens du détail.

« Tu regardes autour de toi et tu vois Jaime Benn s'entraîner, la minutie qu'il met pour s'échauffer et préparer son corps avant la compétition, les entraîneurs visionnent les vidéos avec soin et préparent les exercices au détail près, » dit-il. « On ne peut passer outre aucune de ces petites choses que les entraîneurs nous demandent de faire. »

L'équipe de hockey masculin 2019-2020 des Gee-Gees sera sur la patinoire dès le 31 août pour jouer trois matchs amicaux en Allemagne.

Le premier et unique à domicile d'avant-saison aura lieu le 21 septembre contre l'Université de Toronto. Les billets seront en vente vers la fin de ce mois sur tickets.geegees.ca.