Skip to navigation Skip to content Skip to footer

EN VEDETTE : David Payer nommé capitaine honoraire de l’équipe de hockey masculin des Gee-Gees pour la saison 2021-2022

EN VEDETTE : David Payer nommé capitaine honoraire de l’équipe de hockey masculin des Gee-Gees pour la saison 2021-2022

L'équipe de hockey masculin de l'Université d'Ottawa décerne à David Payer le titre honorifique de capitaine pour l'ensemble de la saison 2021-2022. David est le fils de Luc Payer, un employé de longue date des Gee-Gees. Il a récemment vu sa vie basculer en raison de problèmes de santé. Il a passé plusieurs mois à l'hôpital et a dû subir l'amputation de la jambe droite. L'histoire de ce jeune de 24 ans est une inspiration et une leçon de positivité en ces temps difficiles.

David est né avec une malformation cardiaque qui a nécessité une intervention chirurgicale dans les premiers jours de sa vie. L'opération s'est bien déroulée, et il a vécu une vie normale jusqu'en 2019, alors que tout a changé pour lui.

« Je jouais au hockey et au golf, je fréquentais l'école, je m'entraînais, je faisais du vélo... Un peu de tout, quoi. En août 2019, on a découvert que deux de mes valves cardiaques fuyaient et qu'il faudrait les remplacer », raconte-t-il.

Après l'intervention, David a rapidement repris sa vie et ses études pour devenir électricien. En novembre, toutefois, il a commencé à ressentir de la fatigue. Ses parents, Luc et Kara, l'ont emmené à l'hôpital. Une batterie de tests a révélé des sutures brisées à ses artères et une insuffisance cardiaque du côté droit.

Il a été mis dans un coma artificiel pendant 15 jours et a passé près de quatre mois à l'unité de soins intensifs. Pendant son coma, David a développé le syndrome des loges, qui a entraîné une accumulation de pression dans sa jambe droite et a nécessité une intervention supplémentaire.

« Un après-midi, nous avons reçu un appel de l'hôpital », se remémore Luc.

« On nous demandait l'autorisation de pratiquer une intervention », poursuit Kara. « David est un homme de petite taille; il faisait 120 livres à ce moment. Et après l'opération, l'enflure était telle qu'il ressemblait à un lutteur de sumo. » 

Peu avant son congé de l'hôpital, en mars 2020, une infection s'est déclarée à la jambe droite de David. Pour prévenir la propagation de cette infection, on a dû la lui amputer. Pendant sa réadaptation, les médecins ont constaté que son pouls était dangereusement faible et lui ont posé un stimulateur pour aider à réguler son rythme cardiaque. Malgré tout, David n'a jamais baissé les bras.

« J'ai dû réapprendre à faire les choses de base, comme marcher, mais avec une prothèse », explique-t-il. « Récemment, je me suis remis au golf, et j'ai commencé à jouer au basketball en fauteuil roulant. » 

« Maintenant, j'ai une voiture adaptée à la conduite avec mon pied gauche. J'en tire une grande liberté. Je peux aller faire des courses et travailler par mes propres moyens. Cette autonomie est fort importante à mes yeux. »

L'histoire de David en est une de persévérance et de positivité dans l'adversité. Avec son père Luc, il a été invité à en témoigner par l'entraîneur-chef des Gee-Gees Patrick Grandmaître.

« Luc est un collègue de longue date. J'ai pensé que l'histoire de David serait une source d'inspiration pour nos joueurs. L'incroyable vécu de ce jeune homme, du même âge que beaucoup de nos gars, ne peut passer sous silence », insiste Grandmaître.

David et Luc se sont adressés à l'équipe avant le match contre les Stingers de Concordia, le 2 mars. 

« J'étais un peu stressé », confie David.

« Nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre », renchérit Luc. « Mais l'expérience a été extraordinaire!  Nous avons parlé devant l'équipe en toute simplicité. Ensuite, les gars ont applaudi en signe d'appréciation, puis ils sont tous passés serrer la main de David et le remercier d'avoir partagé son histoire. Quel beau moment! »

Après le témoignage de David, Yvan Mongo, capitaine de l'équipe, lui a remis un maillot des Gee-Gees. Les deux ont joué ensemble au hockey mineur, et le père de Mongo a enseigné à David au professionnel.

« La positivité et le moral d'acier de David face à l'épreuve m'inspirent énormément », souligne Mongo. « Pareille résilience est le reflet d'une personnalité et d'un caractère incroyables. » 

« Je suis fier de connaître David et de le compter au sein de la famille des Gee-Gees. »