Skip to navigation Skip to content Skip to footer

RÉCAP : Les Gee-Gees conjuguent leurs forces et remportent la Classique de la capitale

2020 équipe de basketball féminin avec le trophée de la Classique de la Capitale.
Photo : Greg Mason.

Vendredi soir, l'équipe de basketball féminin des Gee-Gees, 2e au classement national, a remporté la 13e édition de la Classique de la capitale par 77 à 75, devant une foule de 8 103 spectateurs.

« Nous avons vraiment eu du mal à contrer à nos adversaires, peu importe leur position, affirme Andy Sparks, l'entraîneur en chef des Gee-Gees. Nous nous sommes décidés à passer au schéma de zone au quatrième quart, ce qui les a empêchées de faire des pénétrations et c'est probablement ce qui a changé le cours du match. 

En remportant la Classique de la capitale pour la 2e année consécutive, les Gee-Gees ont amélioré leur record de tous les temps à 5 victoires, 8 défaites à cet événement. C'était la première fois que la Place TD accueillait cette rivalité. 

Au début du match, ce sont les Ravens de Carleton qui tenaient les rênes, avec un pointage de 8-0 en leur faveur.

Ottawa était à la traîne avec un pointage de 18-12 à la fin du premier quart, quand les Gee-Gees se sont mises à enfiler les tirs. Tyra Blizzard et Natsuki Szczokin ont toutes deux frappé trois coups sûr, donnant aux Gee-Gees leur première avance à 5:40 de la fin du deuxième quart.

Les Ravens ont tenu bon à 40-37 à la demie, mais les Gee-Gees se sont réchauffées après une performance de 10 points en première mi-temps d'Angela Ribarich

Le pointage était toujours serré, les tirs se succédant de part et d'autre du terrain au troisième quart. Aucune équipe ne parvenait à mener par deux chiffres pendant la séquence. Les Gee-Gees avaient du retard au début du dernier quart, les Ravens les ayant devancées par 5 buts.

Un tir de Szczokin, suivi d'un autre de McAlear-Fanus ont donné à Ottawa sa deuxième avance dans le match à 2:53 de la fin. Ribarich a obtenu un lancer franc supplémentaire pendant les dernières secondes restantes, ce qui a permis aux Gee-Gees de remporter le match à la ligne des lancers francs.

« C'était hallucinant. Le genre de mach qu'on n'a l'occasion de jouer qu'une fois dans une vie, s'exclame Ribarich. C'est une sensation incroyable de finir un tel match par une victoire. C'est une très bonne équipe, Carleton, nous nous respections profondément, comme cela peut arriver entre des équipes rivales. » 

Ribarich a marqué un record de sa carrière avec 24 points dans un match de niveau des SUO. McAlear-Fanus a enregistré un record à deux chiffres avec 12 points et 10 passes décisives, et presque un triple-double avec 8 rebonds. Tyra Blizzard complète la fiche à deux chiffres d'Ottawa avec 14 points et 5 rebonds.

« Le fait d'accueillir le match à cet endroit nous a donné l'impression que l'ambiance serait meilleure, affirme Sparks. Cette installation est idéale pour ce match. L'énergie et le soutien des Gee-Gees était palpable. »

Les Gee-Gees qui ont maintenant une fiche de 18-2 garde leur 1ere place dans la division Est des SUO, tandis que Carleton, avec sa fiche de 13-7, reste au 2e rang.

Ottawa revient à Montpetit pour terminer sa saison régulière le week-end prochain. Vendredi prochain, les Gee-Gees reçoivent les Brock Badgers (8e rang) et samedi, elles affrontent les Marauders de McMaster. La mise au jeu des deux matchs est prévue à 18 h.