Skip to navigation Skip to content Skip to footer

PROFIL DE RECRUE : La basketteuse et fille de basketteur universitaire Rhys Bazuk chez les Gee-Gees en 2022-2023

PROFIL DE RECRUE : La basketteuse et fille de basketteur universitaire Rhys Bazuk chez les Gee-Gees en 2022-2023

Le programme de basketball féminin des Gee-Gees est heureux d'annoncer le recrutement de Rhys Bazuk pour la saison 2022-2023.

Bazuk devient ainsi la deuxième recrue de la classe de 2022-2023, après la meneuse de jeu Fania Taylor.

« Le programme de basketball des Gee-Gees se classe souvent dans le top 10 national, et je souhaitais justement évoluer dans une équipe relevée », explique la meneuse de jeu de 5 pieds 8 pouces. « À ma visite officielle, j'ai tout de suite ressenti la chaleur de l'accueil de mes futures coéquipières et du personnel d'entraînement et compris que je figurais dans les plans des Gee-Gees. »

« C'est un immense plaisir d'accueillir Rhys au sein de notre programme », souligne l'entraîneuse-chef par intérim des Gee-Gees, Rose-Anne Joly. « Elle nous sera très utile, en particulier derrière la ligne des trois points. Nous nous félicitons d'avoir mis la main sur une joueuse au sens du jeu aussi aiguisé. Comme elle vient d'une famille de basket, elle s'intégrera parfaitement et apprendra rapidement, c'est certain! » 

Lorsqu'elle enfilera l'uniforme gris et grenat, Bazuk représentera la deuxième génération de sa famille à jouer au basketball dans les U SPORTS. Son père, Luke, avait porté les couleurs de Lakehead pendant trois saisons dans les années 1990. Son oncle, Adam (Wilfrid-Laurier et York), sa tante Kate (Bishop's) et son cousin Adam (StFX) ont aussi été des athlètes dans U SPORTS. 

S'alignant aujourd'hui avec l'école secondaire Lo-Ellen Park de Sudbury, en Ontario, Bazuk avait élu domicile dans la capitale du nickel en vue de la saison 2020-2021. L'athlète originaire la ville ontarienne de Barrie a aussi fréquenté l'école secondaire d'Orillia.

Rhys Bazuk sera l'une des trois Gee-Gees de Barrie pour la campagne 2022-2023, avec Natsuki Szczokin et Emily Payne (qui n'ont pas manqué de parler de leur expérience dans la capitale nationale à la nouvelle venue).

« L'Université d'Ottawa m'a attirée à bien des égards », soutient Bazuk, qui entamera des études à l'École des sciences de l'activité physique. « D'abord, la proximité entre le campus et les attraits d'Ottawa m'a séduite. Ensuite, il y a eu la taille du campus, qui, même dans un centre-ville, est à échelle humaine. Enfin, Ottawa offrait le programme de mon choix, ce qui était extrêmement important pour moi. » 

Sur le terrain, Bazuk se décrit comme une travaillante et une bonne joueuse défensive.

« Je suis une joueuse très énergique », insiste-t-elle. « Je préconise une défense agressive et j'adore affronter les meilleures de l'équipe adverse. Je suis une leader dans mon équipe actuelle, et j'espère que cela me servira à ma première année avec les Gee-Gees. »

« Rhys transpire l'assurance », fait remarquer Joly. « C'est déjà un atout majeur chez elle à nos yeux, car la confiance s'enseigne difficilement.  Nous savons qu'elle travaillera pour être compétitive dès sa première année avec nous. »

Rhys Bazuk suivra le reste de la saison des Gee-Gees par les réseaux sociaux et les webdiffusions des matchs de l'équipe.