Skip to navigation Skip to content Skip to footer

PROFIL D’UNE RECRUE : Une nouvelle bloqueuse se joint à l’équipe féminine de volleyball des Gee-Gees

PROFIL D’UNE RECRUE : Une nouvelle bloqueuse se joint à l’équipe féminine de volleyball des Gee-Gees

L'équipe féminine de volleyball des Gee-Gees de l'Université d'Ottawa a comblé un besoin au centre en recrutant la bloqueuse Janae McKay.

Janae McKay, qui a évolué avec les Pakmen de Mississauga, est la première recrue annoncée par l'équipe pour 2021-2022, après une année non conventionnelle.

« À cause de la COVID-19, je n'étais pas certaine de l'école que j'allais choisir », révèle la joueuse, qui envisageait de partir aux États-Unis. Avec tout ce qui est arrivé, je me suis intéressée aux écoles canadiennes, et l'Université d'Ottawa a retenu mon attention. Je leur ai écrit un peu tard, mais heureusement, ils m'ont répondu et j'ai été admise. » 

« Nous savons qu'elle était bien encadrée là-bas, affirme l'entraîneur-chef des Gee-Gees, Lionel Woods. Dès qu'elle a manifesté son intérêt pour notre équipe, je me suis souvenu d'elle parce que nous l'avions déjà observée. Elle était sur nos listes, mais nous ne l'avions pas beaucoup vue dernièrement. Quand elle a pris contact avec nous, nous n'avons pas perdu de temps. »

Il s'agit de la troisième joueuse issue des Pakmen à de joindre aux Gee-Gees dans les dernières années, après la capitaine Tristan Peterson et la recrue Nicole Wernham.

C'est après avoir discuté avec d'anciennes coéquipières et constaté son intérêt pour l'École de gestion Telfer que Janae McKay a décidé que le gris et le grenat lui iraient à merveille.

« J'étais venue à Ottawa pour un tournoi il y a quelques années, raconte-t-elle. Évidemment, j'ai beaucoup aimé la ville. Le programme en administration des affaires m'intéresse parce que j'aimerais devenir CPA [comptable professionnelle agréée]. Je me suis renseignée sur ce titre professionnel, et ça m'a plu. »

Puisque Milana Grahovac poursuivra ses études en droit à Toronto l'an prochain, il fallait une bloqueuse centrale pour la remplacer. L'équipe d'entraîneuses et entraîneurs croit qu'elle s'intégrera parfaitement au groupe, tant sur le terrain que dans le vestiaire.

« Elle est mature sur tous les plans, mentionne l'entraîneure-adjointe principale Kaly Soro. « Elle a vraiment hâte de se développer et d'évoluer au sein de notre programme, et ce sera bénéfique pour notre jeune équipe. C'est l'athlète qu'il nous faut, et elle a une belle personnalité. Je pense qu'elle s'épanouira. »

« Elle est athlétique et explosive, précise Lionel Woods, qui entame sa 29e saison à la tête du programme. Ce n'est pas un reproche, au contraire. Nous pensons qu'elle n'a pas encore atteint son plein potentiel comme joueuse de volleyball. Elle sera encore meilleure dans la deuxième moitié de sa carrière, et ça nous réjouit. »

Le fait d'avoir été recrutée pendant une pandémie est une expérience hors du commun pour la nouvelle venue, qui remercie les Gee-Gees d'avoir rendu le processus aussi simple que possible.

« Nous nous sommes parlé quelques fois au téléphone; ils m'ont fait faire des visites virtuelles en plus de m'envoyer une petite présentation sur l'université et le programme », explique la native de Brampton, qui mesure 5 pieds 11. « Ça m'a beaucoup aidé, étant donné le confinement. Je ne pouvais pas me rendre là-bas et visiter la ville comme je l'aurais fait normalement. »

Elle aura toutefois largement le temps de s'habituer au campus et à la ville dans le cadre de son aventure avec les Gee-Gees qui commencera à l'automne 2021. D'ici là, elle se joindra à ses coéquipières par Internet pour des séances virtuelles de musculation et de mise en forme en vue de la prochaine saison.