RÉSUMÉ : La victoire échappe de peu aux Gee-Gees lors du match d’ouverture à Toronto

Photo : Seyran Mammadov.
Photo : Seyran Mammadov.

Après un arrêt du sport ayant duré près de 700 jours, les Gee-Gees ont entamé leur saison de football 2021 à Toronto samedi. Le match d'ouverture a été très serré jusqu'à la toute fin, mais l'équipe hôte, les Varsity Blues, a réussi à l'emporter par la marque de 11-10.

Les deux équipes ont bien fait avancer le ballon à l'attaque tout au long de l'affrontement. Toutefois, ce qui a fait la différence, c'est le point rouge que Toronto est parvenu à inscrire après un placement raté à la fin de la première demie.

Tant les Gee-Gees que les Varsity Blues ont été timides en début de match et ils se sont échangé la possession du ballon tout au long du premier quart. Ce sont les Varsity Blues qui ont ouvert le pointage grâce à un touché sur une courte course, mais Dawson Odei, demi-offensif des Gee-Gees, n'a pas tardé à riposter en atteignant la zone des buts et marquant ainsi les premiers points de la saison pour son équipe.

Traînant de l'arrière 11-7 à la mi-temps, les Gee-Gees ont resserré l'écart au troisième quart grâce au placement de 10 verges de Campbell Fair, les seuls points marqués de part et d'autre lors de la deuxième demie.

Dans le dernier droit du match, alors qu'ils avaient la chance de décrocher la victoire, les Gee-Gees ont écopé d'une pénalité, ce qui les a empêchés de réussir un placement et a scellé ultimement leur défaite.

Les Gee-Gees ont surpassé les Varsity Blues tant sur le sol que dans les airs, mais leurs 12 pénalités d'une distance totale de 110 verges leur ont beaucoup nui.

« C'était un match étrange, a dit Marcel Bellefeuille, entraîneur-chef des Gee-Gees. Avec toutes ces pénalités, nous avons été repoussés au-delà de notre propre ligne de 20 verges à six, sept ou huit reprises. Par moments, la tournure du match nous a donné beaucoup de fil à retordre, mais bravo aux Varsity Blues, qui ont joué un match impeccable. »

Le receveur Rodney Éstime a été un atout pour les Gee-Gees. Lors de ce qui était son premier match au niveau interuniversitaire, il a amassé un total de 149 verges en 8 attrapés, soit une moyenne de 18 verges par réception.

« Je dois jouer comme ça toutes les fois, a fait savoir Rodney Éstime. J'ai beaucoup travaillé depuis que j'ai fait la transition du Cégep. J'ai aussi beaucoup appris depuis mon arrivée à l'université. Ça montre les efforts que nous investissons tous les jours à l'entraînement. »

Sur la ligne défensive, le secondeur James Peter a terminé en tête de son équipe avec un total de 4,5 plaqués.

« Nous sommes restés positifs », a mentionné Bellefeuille quand on lui a demandé ce qu'il avait aimé de la réaction de son équipe face à l'adversité. « Nous avons continué de jouer dur et nous nous sommes donné la chance de surmonter tous ces obstacles. C'est positif d'y être parvenu. »

Samedi prochain, les Gee-Gees prendront la route encore une fois pour affronter les Gaels de l'Université Queen's au Richardson Stadium. Le botté d'envoi se donnera à 15 h.