Skip to navigation Skip to content Skip to footer

Intronisations de 2021 au Temple de la renommée : les portes s’ouvrent à Glynne Turner et Stella Ighorewo

Glynne Turner et Stella Ighorewo

Le Temple de la renommée du basketball féminin des Gee-Gees accueillera deux nouvelles membres en 2021. Glynne Turner et Stella Ighorewo seront les nouvelles intronisées cette année, dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire du programme.

Bien que deux décennies séparent leur carrière, ces joueuses viennent d'écoles secondaires d'Ottawa, ont été attaquantes pour les Gee-Gees pendant cinq saisons et ont marqué la tradition d'excellence de l'équipe.

Membre de la première équipe de basketball féminin des Gee-Gees, en 1970-1971, Glynne Turner s'affirme comme une grande leader au sein du nouveau programme. Diplômée de la Gloucester High School et rompue au basketball sur les terrains des écoles secondaires, la jeune joueuse contribue à la conquête du championnat de la Ligue de basketball féminin d'Ottawa par la première équipe des Gee-Gees, en 1971.

Pendant ses études de premier cycle, puis sa maîtrise, elle dispute cinq saisons avec les Gee-Gees et fait partie du noyau de cette équipe très soudée. En 1972-1973, l'attaquante pointe au deuxième rang de l'équipe et au sixième de l'Association sportive intercollégiale des femmes de l'Ontario, avec 100 points en 10 matchs. Elle est de l'équipe qui remporte la médaille de bronze en 1974, puis la médaille d'argent en 1975, jouant un match mémorable de 14 points pour aider son groupe à surprendre l'Université Western en demi-finale de l'Association. Elle se démarque par sa présence en défensive et ses habiletés au rebond tout au long de sa carrière avec les Gee-Gees.

Une Gee-Gee pendant cinq ans, de 1992 à 1997, Stella Ighorewo est la première joueuse du programme à être élue parmi les étoiles canadiennes, obtenant cet honneur en 1995-1996 et 1996-1997. Elle est également nommée au sein de l'équipe d'étoiles des SUO ces saisons-là, et auparavant, en 1993-1994, alors qu'elle domine la conférence au chapitre des rebonds.Au moment de sa retraite, elle détient le record universitaire national de 702 rebonds récupérés en carrière. 

Son total en carrière demeure à ce jour le deuxième plus grand de l'histoire de l'équipe, et son record de rebonds récupérés par match tient toujours chez les Gee-Gees. Dans le livre d'histoire de l'équipe, c'est à Stella Ighorewo qu'on attribue les trois meilleures saisons d'une joueuse au chapitre des rebonds récupérés par matchs. Elle y détient aussi les troisième et quatrième rangs des meilleures pointeuses en une saison. Elle connaît ses meilleurs moments en offensive en 1995-1996, affichant alors une moyenne de 20,3 points et de 13,1 rebonds par match.

Les Gee-Gees introniseront officiellement les deux dames au Temple de la renommée cette saison.