Skip to navigation Skip to content Skip to footer

RÉCAP : Dans un face à face à suspense, les Gee-Gees (no 6) triomphent des Ravens (no 1) à la Classique de la capitale

2020 équipe de basketball masculin avec le trophée de la Classique de la Capitale.
Photo : Greg Mason.

Deux lancers francs tirés par Calvin Epistola d'Ottawa pendant les dernières secondes du match ont permis aux Gee-Gees de remporter une victoire de 68-67 sur les Ravens de Carleton, 1ere équipe nationale, à la Classique de la capitale, devant 8 103 spectateurs à l'aréna de la Place TD vendredi soir.

« C'est énorme pour notre programme, assure James Derouin, l'entraîneur en chef des Gee-Gees.  Nous avons apporté des ajustements à notre programme et à notre façon de jouer, parce que nous n'allions nulle part avant. Cela a payé, nous sommes sur la bonne voie car nous avons pu battre la 1ere équipe nationale, invaincue jusqu'ici. »

C'est la troisième victoire de tous les temps d'Ottawa à la Classique de la capitale. Les Gee-Gees brisent par la même occasion une série de trois victoires de Carleton dans la Classique. L'équipe de basketball féminin ayant remporté son match en première partie de la soirée, 2020 est à marquer d'une pierre blanche car c'est la première fois que les Gee-Gees font table rase en gagnant les deux matchs.

Les Gris et Grenat ont montré de quoi ils sont capables sur les tirs de longue distance dès le début du premier quart, en enfilant trois tirs à trois points d'entrée de jeu. Pourtant, malgré les 5 points de Sean Stoqua et d'Epistola, Carleton menait à 2 points à la fin du premier quart.

Au deuxième quart, les deux équipes étaient au coude à coude, Carleton n'ayant que 2 points d'écart avec Ottawa dans une séquence de quatre minutes. À la mi-temps, le match était à égalité à 34 points.

Au troisième quart, Ottawa a pris le contrôle du match, surclassant les Ravens à 16-10. Les Gee-Gees, menés par Gage Sabean et Guillaume Pépin ont marqué en équipe.  Les adversaires ont connu une séquence stérile à mi-chemin du troisième quart, aucune des équipes n'ayant pu marquer pendant près de quatre minutes.

La surprise s'est invitée dans le match au début du quatrième quart, lorsque Marlon Kordrostami a tiré immédiatement après avoir reçu une passe. C'était la première fois dans sa carrière que le pivot d'1 m 86 tirait et marquait à l'extérieur de la ligne des 3 points alors qu'il ne restait que 0,9 seconde au chronomètre. 

Après le tir à trois points de Kordrostami, Carleton est revenu à la charge, prenant une avance de 5 points. C'est alors qu'Epistola, étudiant de cinquième année, a pris les choses mains et, inscrivant un tir en foulée pendant les dernières secondes, a redonné l'avance aux Gee-Gees d'un point. 

Les Ravens ayant riposté au lancer franc, Epistola est revenu à l'attaque au panier, a obtenu une faute qu'il a transformée en deux lancers francs réussis. Les Ravens ont par la suite raté plusieurs occasions autour du panier, et c'est alors que la foule des Gee-Gees en délire a fait vibrer l'aréna de ses cris de triomphe.

« C'était exaltant et je savais que je devais porter l'équipe vers la victoire, déclare Epistola. Nous avons toujours su que nous pouvions remporter ce match. L'organisation était excellente à la [Place] TD. C'est la meilleure expérience de mes cinq années de Gee-Gees, ça c'est sûr. »

Pépin est en tête des Gee-Gees en termes de tirs avec 15 points et 6 rebonds; Epistola a explosé les statistiques avec 14 points, 6 rebonds, 5 passes décisives, et 3 interceptions; Kordrostami a récolté 12 points et 8 rebonds : un record dans le match, alors que les Gee-Gees battaient leur rival pour la deuxième fois cette saison. 

« Je crois qu'il a eu du mal avec les pertes de balles et forçait l'action, confie Derouin au sujet de la performance d'Epistola au début. En fin de compte, quand Carleton est revenu à l'attaque, c'est lui qui a stabilisé le navire. » 

Les Gee-Gees qui ont maintenant une fiche de 16-4, gardent leur 2e place dans la division Est des SUO et Carleton, avec sa fiche de 19-1 encaisse sa première défaite de l'année, ce qui ne l'empêche pas de garder sa 1ere place. 

Ottawa revient à Montpetit pour terminer sa saison régulière le week-end prochain. L'équipe affrontera les Badgers de Brock vendredi et les Marauders de McMaster samedi et la mise au jeu est à 20 h les deux jours.