Skip to navigation Skip to content Skip to footer

Championnes du QSSF 2003 - 2004

L'équipe de hockey féminin.
2003-2004

L’équipe féminine de hockey des Gee-Gees de 2003-04 a mis la main sur la première victoire du programme à un championnat de conférence défaisant les Stingers de Concordia par la marque de 2-1 lors de la finale. Le Gris et Grenat a forcé une triple prolongation lors de ce deuxième match d'une série de trois à domicile. Les Gee-Gees avaient remporté leur première partie 4-3 à Montréal. L’équipe a hissé la bannière de conférence le dimanche 29 février 2004 au Complexe sportif. Cette victoire leur a permis de participer à leur premier championnat national.

Mandi Duhamel, alors joueuse recrue du Gris et Grenat, a inscrit les deux filets de son équipe.

Ottawa a atteint la finale de la conférence après avoir vaincu McGill en deux parties lors de la demi-finale de conférence. Leurs deux victoires en séries en a surpris plus d'un puisqu’elles s'étaient classées troisièmes avec une fiche de saison régulière de 6-7-4. Cependant, il s’agissait de leur deuxième participation consécutive à la finale de conférence après avoir décroché la médaille d’argent en 2002-03.

Les Gee-Gees ont par la suite remporté l’argent au championnat national à l'Université McGill. Après une victoire 6-2 contre la Saskatchewan, elles se sont inclinées en finale 2-0 contre les Pandas de l’Alberta.

Sarah Balch et Torill Thomas ont été nommées joueuses étoiles des Gee-Gees de 2003-04 pour la conférence de la FQSE. La FQSE est maintenant connue sous le nom du RSEQ.

 

RÉSUMÉ : Le conte de fée des Gee-Gees : elles avancent en finale en quête d'un premier titre national

L’équipe féminine de hockey des Gee-Gees de l’Université d’Ottawa a su démontrer de quoi elle était capable et a été à la hauteur des autres programmes des Gee-Gees. Malgré sa cinquième position au pays et ayant perdu plus de la moitié de ses matchs, les Gee-Gees ont mis fin hier à la saison des Stingers de Concordia, deuxième meilleure équipe au pays par un balayage contre toutes attentes.

Mandi Duhamel a marqué un but à la septième minute de la troisième période de prolongation, donnant aux siens la victoire contre les Stingers au Complexe sportif de l’Université d’Ottawa. Cette victoire signifie que l’équipe participera au championnat national puisqu’elle a remporté la série deux de trois.

Cette victoire s’ajoute aux autres exploits de la fin de semaine par les équipes de basketball de l’Université d'Ottawa : l’équipe féminine a été couronnée championne de la division est des Sports universitaires de l’Ontario, tandis que les hommes avancent à la demi-finale.

L’équipe de hockey des Gee-Gees a obtenu son meilleur résultat au classement national après avoir vaincu les Martlets de McGill en deux matchs la fin de semaine dernière.

Les Martlets, qui étaient les favorites, sont restées bouche bée devant cette défaite, tandis que les Stingers ont été complètement sidérées. Après tout, les Stingers ont connu une excellente saison régulière avec une fiche de 13-1-3. Elles considéraient les séries de la Fédération québécoise du sport étudiant gagnées d'avance contre les Gee-Gees (6-7-4) en route vers le championnat national qui débutera le 11 mars à l’Université McGill de Montréal.

L’ancienne joueuse étoile des Gee-Gees, Karine Bombardier, a marqué le premier but pour Concordia. Elle a réussi à faire glisser la rondelle errante derrière la gardienne de but d’Ottawa, Megan Takeda, à peine deux minutes après le début de la rencontre. Les Stingers ne se doutaient pas que ce serait leur dernier but de la saison.

Avant son but gagnant, Duhamel avait égalisé le score en troisième période, forçant ainsi la prolongation.

« C'est une victoire historique, affirme la joueuse Sarah Balch. Ce que nous avons accompli ici est fabuleux, mais pour être honnête, ça va prendre quelques jours avant que je puisse m’en remettre. Pour l’instant, c’est incroyable. »

« Je suis tellement heureuse pour ces filles. Je savais qu’elles en étaient capables, affirme Shelley Coolidge, l’entraineure-chef d’Ottawa. Maintenant, nous devons continuer de travailler fort et de peaufiner notre programme. Nous avons franchi une étape cette année : l’an prochain, nous allons nous dépasser. »

Note : cet article a été publié dans le Ottawa Citizen le lundi 1er mars 2004. L’auteur est Darren Desaulniers. Il s'agit d'une traduction libre de l’Université d’Ottawa.