Skip to navigation Skip to content Skip to footer

RÉSUMÉ : Un touché tardif permet aux Gee-Gees de vaincre les Lions

Photo: Greg Kolz
Photo: Greg Kolz

Une semaine après le dénouement spectaculaire de la 52e édition du match Panda, les Gee-Gees ont réussi une autre remontée en fin de rencontre pour signer une victoire palpitante.

Avec un peu plus d'une minute à écouler au quatrième quart, Nicholas Gendron a capté une passe de touché décisive pour donner les devants aux Gee-Gees, et une interception d'Alex Douglas, quelques instants plus tard, a assuré à Ottawa une victoire de 20-17 sur les Lions de York samedi soir à la Place TD.

« Je suis heureux de voir l'équipe apprendre à être résiliente et à conclure les matchs. C'est formidable! », se réjouit l'entraîneur-chef des Gee-Gees Marcel Bellefeuille. « Il nous faudra toutefois éliminer les pénalités et les erreurs d'exécution, afin d'éviter de nous retrouver constamment sur le fil du rasoir. »

Ottawa tirait de l'arrière 17-12 après que les Lions ont retourné un ballon perdu pour un touché au quatrième quart, mais les Gee-Gees ont su répliquer. À son tour, Maxim Malenfant a retourné un ballon perdu jusqu'à la porte des buts, avant que Gendron capte habilement la flèche décochée par Ben Maracle pour semer la frénésie dans la foule partisane. 

« Au troisième essai, nous étions à 5 verges de la zone des buts », indique Gendron, originaire de Gatineau, au Québec. « Cette situation n'était pas nouvelle pour nous, et nous avions la conviction de réussir. Ces deux victoires sont capitales; elles définissent véritablement qui nous sommes. » 

Le match a été serré du début à la fin, aucune équipe n'ayant mené par plus d'un touché. Les visiteurs avaient les devants 9-6 à la mi-temps, tous les points du Gris et Grenat ayant été marqués grâce à deux placements de Campbell Fair.

Le botteur de précision des Gee-Gees en a ensuite ajouté deux autres, portant la marque à 12-9, avant que le malheur s'abatte sur Ottawa au quatrième quart. Mack Bannatyne a retourné un ballon perdu pour un touché. Le botteur Dante Mastrogiuseppe, en dépit d'une blessure qui l'empêchait d'offrir un rendement constant, a inscrit un simple, donnant les devants 17-12 à York.

Cherchant à orchestrer une poussée ultime, Maracle a distribué le ballon, assisté des courses intenses d'Amlicar Polk. Une fois à la ligne de 5 verges des Lions, au troisième essai et les buts, Maracle a trouvé Gendron pour marquer le touché décisif.

York a repris possession du ballon, jusqu'à ce que Douglas devienne le troisième Gee-Gee dans ce match à réussir une interception aux dépens du quart-arrière des Lions Noah Craney. 

« C'est comme s'ils avaient besoin d'être sous pression pour rehausser leur jeu, au lieu de s'exécuter de la sorte tout le temps », constate Bellefeuille. « Lorsque les choses se corsent, ils savent donner le meilleur d'eux-mêmes, et c'est très bien. Nous avons beaucoup travaillé là-dessus, car, avant d'entrer en poste, j'avais l'impression que l'équipe n'était pas à la hauteur dans les moments critiques. »

Ottawa améliore sa fiche à 2-2 avant de bénéficier d'une semaine de repos. Les Gee-Gees reprendront l'action le 21 octobre, à la Place TD, face aux Gaels de Queen's, toujours invaincus cette saison. Le botté d'envoi se donnera à 18 h.