Skip to navigation Skip to content Skip to footer

RÉSUMÉ : Les Gee-Gees obtiennent une victoire et une défaite en prolongation contre les Patriotes à domicile

Greg Mason
Greg Mason

L'équipe de hockey masculin des Gee-Gees d'Ottawa est ressortie de la fin de semaine avec trois points après une victoire en prolongation contre les Patriotes de l'Université de Trois-Rivières et une défaite en prolongation le soir suivant.

Grâce à cette 17e victoire, il s'agit de la deuxième saison de suite où l'équipe surpasse le nombre de victoires totales de l'année précédente. Elle avait obtenu 15 victoires pour la saison 2016-2017 et 16 victoires pour celle de 2017-2018.

Lors du premier match, vendredi soir, le style de jeu a rapidement été offensif, car les deux équipes ont chacune compté deux buts au cours des dix premières minutes. Avec les deux premiers buts venant de Kevin Domingue et de Cody Drover en avantage numérique, les unités spéciales ont été la clé du succès des Gee-Gees. Les équipes ont terminé la soirée trois à sept.

« Après chaque avantage numérique, ils faisaient des ajustements et s'efforçaient de trouver comment les déjouer », mentionne l'entraîneur-chef des Gee-Gees Patrick Grandmaître. « Le hockey est une partie d'échecs : on est toujours en train d'ajuster nos stratégies. Ce soir, nous retournerons à nos tableaux blancs et trouverons quelque chose de nouveau. »

Chaque équipe a compté un autre but dans les deuxième et troisième périodes. Domingue a réussi son second but de la soirée en avantage numérique, et Jacob Sweeney a compté son quatrième de la saison.

Pendant la prolongation, un tir de l'Université du Québec à Trois-Rivières a été dévié dans le coin par le gardien de but Graham Hunt. Ayant participé à  la campagne nationale Hockey Gives Blood plus tôt cette semaine, le capitaine Eric Locke s'est vivement élancé sur la glace et a décoché un tir entre les jambières pour assurer la victoire des Gee-Gees.

Après le match, les Gee-Gees ont identifié les meilleurs joueurs de l'Université du Québec à Trois-Rivières. Ils savaient que s'ils voulaient gagner deux soirs de suite, ils devaient arrêter le trio.

Ils n'ont fait que ça pendant 59 minutes, se donnant une avance de 3-1. L'Université du Québec à Trois-Rivières a retiré son gardien pour avoir un attaquant supplémentaire. Elle s'est rattrapée et a égalisé avec deux buts à 17 secondes d'intervalle.

Après que les deux équipes se soient échangées des chances et des bousculades en prolongation, un dernier tir des Patriotes a scellé leur victoire pour cette fois.

« Je trouve qu'on a mieux joué qu'hier. En six contre cinq, n'importe quoi peut arriver, » a commenté Grandmaître. « C'est une bonne occasion d'apprendre, car nous n'avons pas affronté beaucoup de difficultés cette année. Tout ne peut pas toujours aller comme sur des roulettes. »

« Nous avons bien travaillé ce soir. Ils n'avaient rien jusqu'à ces deux derniers buts, » explique-t-il. « Six contre cinq est un type de jeu différent où l'on ne peut pas être agressif. Au fond, ça résume que cinq contre cinq est bon en pratique, et qu'en prolongation ça peut pencher d'un côté comme de l'autre. »

Avec quatre matchs faits en saison régulière contre les Patriotes, les Gee-Gees ont obtenu sept sur un potentiel de huit points (3-0-1) cette année.

Pour la suite, Ottawa se rendra à Kingston vendredi soir pour rencontrer les Paladins du CMR à l'aréna Constantine. Le match commencera à 19 h. Pour ne rien manquer, consultez OUA.tv ou Twitter au @GeeGeesMHKY.

— Cameron Penney