Skip to navigation Skip to content Skip to footer

Dévoilement des étoiles de l'Est des SUO - Les Gee-Gees balaient tous les honneurs individuels

Dévoilement des étoiles de l'Est des SUO - Les Gee-Gees balaient tous les honneurs individuels

HAMILTON, Ont. - Les meneuses au classement cette année, les Gee-Gees d'Ottawa mènent le bal, alors que les Sports universitaires de l'Ontario (SUO) annonçaient les gagnantes des prix d'excellence et les équipes étoiles ce matin.

Les Gee-Gees ont balayé tous les honneurs individuels et l'avant Hannah Sunley-Paisley (Toronto) a mis la main sur son troisième titre consécutif de Joueuse de l'année. La joueuse de cinquième année a mené l'équipe avec 406 points, une moyenne de 18,45 points par match, et réussissant 168 paniers, un sommet cette année. Sunley-Paisley termine sa carrière avec 1 483 points, ce qui la place au sixième rang du livre des records des SUO. Elle s'est également démarquée sous le panier cette saison, mettant la main sur 209 rebonds, ce qui porte son total en carrière à 993 rebonds et qui la place au deuxième rang de tous les temps dans cette catégorie. Sunley-Paisley a également été nommée sur la première équipe étoile pour la troisième fois de sa carrière.

La joueuse originaire d'Ottawa, Bess Lennox a remporté deux prix d'excellence, étant nommée Joueuse défensive de l'année et recevant le prix Joy Bellinger, remis annuellement à une étudiante-athlète en reconnaissance pour son implication exceptionnelle dans le sport et sa participation au développement des sports à l'université. Lennox est devenue la meilleure spécialiste des rebonds de l'histoire des SUO, se hissant en tête du livre des records, étant la seule à en avoir récupéré plus de 1000. Elle a également réussi 33 interceptions cette année et elle a souvent reçu le mandat de couvrir les meilleures joueuses adverses.

En plus de ses succès sportifs, Lennox a été nommée étoile académique canadienne à deux reprises dans sa carrière en trouvant un équilibre entre son programme de maitrise et le basketball. À l'extérieur des salles de classe et du gymnase, Lennox a développé des ateliers pédagogiques pour aider les jeunes filles à faire la transition entre l'école secondaire et l'université, en plus d'entraìner des équipes de basketball masculines de moins de 14 ans, tout en jouant au basketball outre-mer, soit en Australie et en Suisse. Lennox a également été nommée sur la deuxième équipe étoile.

Pour sa part, la meneuse recrue Kellie Ring remporte le prix de Recrue de l'année de l'Est. L'athlète originaire d'Ottawa a vu beaucoup d'action cette saison, participant aux 22 matchs des Gee-Gees et prenant le contrôle de l'offensive. Ring a été créditée de 105 passes décisives cette année, terminant deuxième en SUO, en plus de jouer un rôle important en défensive avec 55 interceptions, ce qui la place septième dans la ligue. Elle a également obtenu une place sur l'équipe étoile des recrues.

Pour conclure les prix d'excellence cette année, Andy Sparks a mis la main sur le titre d'entraìneur de l'année. Il reçoit cet honneur pour la deuxième fois, lui qui l'avait remporté en 2008-2009. Sparks a mené les Gee-Gees à une fiche de 19-3 en saison, incluant une séquence victorieuse de 16 parties s'étendant du 18 novembre au 4 février. Ottawa a pu compter sur d'excellentes recrues et le programme peut s'attendre à plusieurs autres années de succès en grande partie gr®ce au travail de Sparks.

Sur la deuxième équipe étoile, Lennox est rejoint par Jenna Gilbert (Ottawa). L'avant de quatrième année des Gee-Gees a mené la ligue avec 53 tirs de trois points, ce qui a permis à Ottawa d'avoir une attaque équilibrée sous le panier et de la zone éloignée. Les performances de Maddie Stephen (Toronto) ont aussi été reconnues, alors qu'elle a été nommée sur l'équipe étoile des recrues. Faisant partie de la même équipe que les deux plus grandes spécialistes des rebonds de l'histoire des SUO, Stephen s'est tout de même démarquée en récupérant 92 rebonds et en inscrivant 74 points en 16 parties jouées.

Cette annonce arrive à point puisque les Gee-Gees se préparent à accueillir la première finale à quatre du basketball féminin des SUO le week-end prochain. Ottawa affrontera les Badgers de Brock en ouverture du tournoi, le vendredi 2 mars, dès 18 h, tandis que leurs rivales locales de Carleton affronteront la deuxième meilleure équipe au pays, les championnes en titre, les Lancers de Windsor, lors du deuxième match de demi-finale à 20 h. Les deux équipes gagnantes se disputeront la bannière des SUO, à 20 h, le samedi 3 mars, au pavillon Montpetit.